Il ne s’agit pas d’un site pour parler de ses idées ou comportements suicidaires. Si tu es en état de crise, appelle le 911 ou rends-toi à l’urgence pour recevoir de l’aide.

Santé mentale 101

Définir la santé mentale 

La santé mentale, comme la santé physique, est essentielle au bien-être. Nous pouvons penser à la santé mentale comme nous pensons à la santé physique, mais alors que la santé physique touche notre corps, la santé mentale est liée à nos pensées, à nos émotions et à nos comportements.

Nous pensons souvent que la santé mentale ne s’applique qu’à la cinquième des personnes qui aura une maladie mentale, mais ce n’est pas vrai. La réalité, c’est tout le monde a une santé mentale et doit participer à cette discussion. Il est important de le comprendre : nous avons TOUS une santé mentale. Que vous fassiez partie du cinquième de la population ou non, cette conversation nous concerne tous.

Baromètre de la santé mentale

De nombreuses personnes ont tendance à penser que la santé mentale, c’est noir ou blanc :
comme si une personne était soit entièrement saine ou complètement malade mentalement.
Mais ce n’est pas vrai. La réalité, c’est que la santé mentale repose sur un baromètre et que la
façon dont nous nous sentons peut fluctuer au cours de notre vie.

1-300px.jpg

Comprendre le baromètre

Notre santé physique et notre santé mentale varient sur un baromètre comme celui-ci. Par contre, nous sommes plus habitués à parler de notre santé physique de cette façon. Par exemple, nous avons parfois des problèmes de santé physique moins importants que nous traitons nous-mêmes (p. ex. si tu as un mal de tête) et, à d’autres moments, c’est plus urgent et nous devons aller chercher de l’aide (p. ex. si tu as une migraine sévère depuis plusieurs jours).​ 

Définir la maladie mentale

Comme mentionné précédemment, la maladie mentale n’est pas synonyme de santé mentale; c’est une partie différente de cette discussion. La maladie mentale, ce n’est pas « noir ou blanc »; elle peut avoir différents niveaux de sévérité, comme illustré sur le baromètre ci-dessous.

2-4.jpg

Une personne ayant une maladie mentale plus grave peut expérimenter des symptômes considérablement plus perturbants qu’une autre personne qui pourraient avoir des symptômes minimaux.

Double baromètre de la santé mentale

En jumelant les deux baromètres pour créer un « double baromètre », nous obtenons une représentation complète illustrant les fluctuations de l’état mental d’une personne. Maladie mentale ou non, tout le monde peut éprouver des difficultés et tout le monde peut avoir une santé optimale.


3-4.jpg

Reconnaître les difficultés

Avec ou sans maladie mentale, il peut être difficile de reconnaître quand la détresse mentale devient trop intense pour que nous prenions soin de nous-mêmes. La détresse mentale peut être définie comme une « difficulté » si nous ou quelqu’un que nous connaissons éprouvons des problèmes liés à nos pensées, à nos émotions et à nos comportements de manière intense et durable , et que des répercussions considérables commencent à se faire sentir sur notre quotidien. Le cadre ci-dessous est un outil utile pour évaluer la gravité de nos pensées, de nos émotions et de nos comportements :

● Sont-ils intenses ? Il ne s’agit pas de fluctuations quotidiennes modérées. Ce sont des pensées, des émotions et des comportements plus forts et persistants que les hauts et les bas habituels de la vie.
● Sont-ils durables ? Ils sont constants et persistants pendant plusieurs semaines, mois ou plus. Beaucoup de professionnels affirment que tout ce qui persiste pendant deux semaines ou plus peut être préoccupant.
● Ont-ils des répercussions considérables ? Ils commencent à avoir des conséquences négatives dans la vie d’une personne, interférant possiblement avec sa capacité à fonctionner ou à réaliser ses objectifs quotidiens.